Présentation

Alliance FUNÉRAIRE est un centre de logistiqueservant ses actionnaires et ses clients, entreprises indépendantes du domaine funéraire.

Alliance FUNÉRAIRE a 20 ans d’existence.

A l’origine, une poignée de professionnels avaient eu cette idée audacieuse de mettre en commun des moyens humains et logistiques pour garantir aux familles franciliennes un service funéraire de grande qualité. Les débuts furent ponctués d’interrogations et d’ajustements sur le fonctionnement de cette plateforme née de la volonté d’entrepreneurs visionnaires. C’est grâce à l’esprit de solidarité partagé par ces chefs d’entreprise indépendants qu’Alliance FUNÉRAIRE a pu connaître un tel essor. Aujourd’hui, Alliance FUNÉRAIRE fait figure d’exemple sur le marché d’Ile de France et l’entreprise a su s’imposer comme la référence en matière de qualité de service rendu à ses clients. Avec près de 2 000 convois funéraires exécutés chaque année, chiffre en hausse constante, l’entreprise peut s’enorgueillir de figurer parmi les plus importants intervenants du marché funéraire de la région parisienne.

Mais ne nous trompons pas, ce succès n’est pas le fait du hasard. Il résulte avant tout de l’engagement humain et professionnel de chaque membre du personnel de cette entreprise et de la confiance progressivement acquise par sa clientèle.

Respect, Engagement et Professionnalisme sont les valeurs fondamentales de notre mission car chacun sait bien que tout repose dans ce métier si particulier, sur la volonté et l’implication de chacun dans sa mission quotidienne.

Philippe Gentil

page1image49752576

Président

Philippe Gentil a été successivement Analyste Financier international (1992-1995), puis Directeur du Développement International du Groupe Service Corporation International (Pompes Funèbres Générales) entre 1995 et 1999. Durant cette période, il participe activement au développement du groupe OGF en

rachetant une trentaine de sociétés en Belgique, Italie, Espagne, République Tchèque et Suisse.
En parallèle il est le dirigeant du groupe en Belgique (7.000 opérations funéraires par an et 5 crématoriums en gestion – 13.000 crémations annuelles).

En 2000, il prend la Direction de la Stratégie Europe Continentale du groupe OGF et ce jusqu’en 2003.

En 2005, il rachète avec l’appui d’un fond d’investissements le Groupe ROC- ECLERC dont il est le Directeur Général puis le Président jusqu’en 2009.

En 2010, Philippe Gentil est nommé Président de la société Alliance FUNÉRAIRE. Indépendamment, il s’associe, fin 2010, au Groupe Ophiliam et prend la présidence du Comité Exécutif du Groupe Funécap.

Jérôme Uguen

Directeur

En 1994, parallèlement à ses études en sciences économiques, il travaille à temps partiel dans une entreprise familiale en Bretagne. Cet entrepreneur lui transmet son savoir-faire et lui apprend la polyvalence des métiers funéraires.

En 2000, il rejoint le groupe OGF et intègre la Maison Henri de Borniol, symbole de prestige et de tradition, en qualité de conseiller funéraire puis responsable d’agence.
En 2005, désireux de compléter sa formation en marbrerie et en restauration funéraire, il rentre au sein du groupe Rébillon, à Paris 15ème puis à Neuilly sur Seine de 2006 à 2008.

En 2008, il rejoint la société Alliance FUNERAIRE en tant que directeur adjoint. Dans le même temps, il s’inscrit à la première session du Master of Business Administration européen en Services Funéraires (FuSeMBA) à l’université de Barcelone. En 2010, diplômé du MBA, il est nommé directeur de la société Alliance FUNERAIRE

Responsable de logistique funéraire

Management et gestion sous le signe de la rigueur

Le responsable logistique funéraire organise, planifie et coordonne les services, travaux, et convois d’une exploitation funéraire, en fonction de la disponibilité des équipes et des véhicules. Il alloue et gère les moyens matériels et humains de l’entreprise, afin de répondre au mieux aux demandes des familles et des clients.

LE PROFIL

Un niveau Bac+2 est souhaité. Une expérience préalable de la logistique est conseillée.

Elle doit être complétée par une connaissance de la réglementation et des pratiques funéraires.

LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

– Planification des activités

– Logistique funéraire : gestion des stocks, des véhicules, contôle qualité des prestations.

– Encadrement d’équipe

– Gestion comptable et administrative : reporting, facturation, gestion du personnel

LES CONNAISSANCES REQUISES

Technique de logistique de services ; Organisation du travail, management de

l’activité et de l’équipe ; lieux d’intervention, pratiques et moyens locaux ;

Techniques de portage et de pose ; Législation du travail, Hygiènes et Sécurité ;

Législation et réglementation funéraires ; Pratique et symbolique des différents rites funéraires dont la crémation.

LES SAVOIR-FAIRE SPÉCIFIQUES

– Optimiser les coûts de la logistique : optimiser les taux d’occupation du personnel, les déplacements et parcours des convois, estimer les temps nécessaires aux activités.

– Traiter les incidents de logistique au quotidien : erreur dans la commande ou les documents, problème technique, matériel endommagé, retard, identifier les points critiques d’une situation panne de véhicule, absence imprévue d’un salarié) trouver les solutions logistiques pertinentes à des besoins ponctuels ou spécifiques (personnalisation des obsèques) traiter en temps réel des demandes imprévues.

– Communiquer et conseiller les acteurs : reformuler et synthétiser les demandes du commercial et des porteurs, en développant une relation d’écoute et d’intérêt avec eux, les conseiller sur le déroulement des obsèques en fonction des contraintes, des moyens, de planning, des intervenants extérieurs, des pratiques sur le secteur d’intervention, rédiger un rapport d’intervention, établir un devis, animer des séances de formation

– Évaluer et développer le personnel, harmoniser les équipes afin d’assurer la sécurité et la qualité des services

– Utiliser les outils bureautiques.


Maître de Cérémonies funéraires

(Chef d’ Equipe Ordonnateur)

Une grande exigence d’organisation et d’animation

Le maître de cérémonies funéraires dirige et anime la cérémonie d’obsèques, en veillant à son bon déroulement. Il accompagne et dirige le convoi en encadrant l’équipe de porteurs. Outre cette fonction d’organisateur, l’animation devient un élément primordial du métier de maître de cérémonies. Interlocuteur privilégié des familles, il est le garant du respect de leurs souhaits et de la qualité de l’hommage rendu (dignité et solennité de la cérémonie).

LE PROFIL

Le métier de maître de cérémonies s’adresse à des personnes capables de prendre la parole en public et disposant de bonnes capacités organisationnelles. De bonnes qualités relationnelles et un bon équilibre psychologique sont nécessaires.

LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

– Supervision de la mise en bière, de la fermeture de cercueil, et du transport.

– Organisation de la cérémonie (église, cimetière, crématorium) : installation, placement des participants, animation et coordination des intervenants, prise de parole

– Accompagnement de la famille lors de l’inhumation ou de la crémation

LES CONNAISSANCES REQUISES

– Capacité professionnelle

Le maître de cérémonies funéraires doit avoir suivi une formation obligatoire définie par le décret N°95-653 du 9 mai 1995. Cette formation de 40 heures est à réaliser dans les 6 mois à compter du début de l’exercice dans la fonction.

– Domaines abordés dans la formation réglementaire actuelle

Législation et réglementation funéraires ; Hygiène et sécurité ; Psychologie et sociologie du deuil ; Protocole des obsèques ; Pratique et symbolique des différents rites funéraires dont la crémation.

– Autres connaissances techniques nécessaires

Techniques d’expression en public, orale et gestuelle ;Techniques de conception et d’animation de cérémonies ; Techniques d’animation d’équipe ;

Techniques de gestion et de résolution des conflits.

Le permis de conduire de catégorie B (VL) est indispensable

CONDITIONS PARTICULIÈRES D’EXERCICE

Concevoir la cérémonie funéraire : mettre en scène la cérémonie afin de canaliser et valoriser l’émotion, concevoir et exprimer un hommage adapté au défunt.

Animer la cérémonie funéraire : guider et placer la famille en fonction des usages protocolaires,

coordonner les différentes étapes, trouver des solutions d’organisation pour faire face aux imprévus, anticiper les causes possibles de dysfonctionnements, de retards.

Traiter des relations en face à face avec les familles : reformuler les demandes parfois informelles de la famille afin d’y adapter le déroulement des obsèques, en tenant compte de la faisabilité technique, organisationnelle et réglementaire.

Animer une équipe : diriger une équipe de porteurs, coordonner les différentes

actions de l’équipe en relation avec les autres intervenants.

LES SAVOIR-FAIRE SPÉCIFIQUES

Le maître de cérémonies est amené à se déplacer de manière conséquente, son travail se déroulant en grande partie à l’extérieur.

Le port d’une tenue vestimentaire particulière est nécessaire

Porteur-Chauffeur

La dimension active de l’accompagnement

Le porteur accompagne et transporte le corps, de la mise en bière jusqu’à

l’inhumation ou la crémation. Il porte les cercueils. Il met en place les articles funéraires, les fleurs et assiste le maître de cérémonies ou le conseiller funéraire pendant le déroulement des obsèques. Les porteurs travaillent en équipe et exercent également souvent la fonction de chauffeur.

LE PROFIL

Le permis de conduire de catégorie B (VL) est nécessaire. L’aptitude physique au port des charges lourdes est indispensable. Un bon équilibre psychologique est nécessaire

LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

– Préparation des cercueils

– Mise en bière et transport du défunt

– Préparation de la cérémonie

– Portage du cercueil

– Transport du cercueil ou du défunt

– Autres activités : conduite de véhicules, fossoyage, exhumations, démarches administratives

LES CONNAISSANCES REQUISES

– Capacité professionnelle

Le porteur doit avoir suivi une formation obligatoire définie par le décret N°95- 653 du 9 mai 1995. Cette formation est à réaliser dans les 3 mois à compter du début de l’exercice en fonction.

– Domaines abordés dans la formation réglementaire actuelle

Législation et réglementation funéraires ; Hygiènes et sécurités ; Psychologie et sociologie du deuil.

– Autres connaissances nécessaires

Techniques de portage, Techniques de présentation des défunts, Règles de comportement social et de bienséance, Techniques d’exposition des cercueils et mise en valeur des articles funéraires, des fleurs , Pratique et symbolique des différents rites funéraires dont la crémation.

LES SAVOIR-FAIRE SPÉCIFIQUES

– Adapter sa tenue et son comportement au caractère solennel des obsèques (discrétion, tact, tenue correcte)

– Choisir et adapter la technique de portage en fonction de la situation en utilisant les matériels à disposition et en se coordonnant.

– Savoir présenter un défunt lors des différentes opérations mortuaires (transports, mise en bière…)

– Gérer les relations avec les familles et ses collègues dans des situations difficiles ou imprévues : utiliser des gestes et postures discrets en direction de ses collègues en présence de la famille, adapter son comportement aux spécificités sociales et culturelles du lieu.

– Assister le maître de cérémonies dans le déroulement des obsèques.

– Assurer la conduite des véhicules funéraires de façon efficace : en fonction des contraintes et des demandes, en tenant compte de la spécificité du véhicule.

LES CONDITIONS PARTICULIÈRES D’EXERCICE

Le porteur est soumis à une certaine disponibilité (interventions de nuit, du week-end et de jours fériés).

Il est confronté quotidiennement aux familles en deuil.

Le port d’une tenue vestimentaire particulière est nécessaire.

Opérateur de Crémation

Un savoir faire technique pour une dimension éthique

L’opérateur de crémation réalise la crémation des défunts, de l’introduction du cercueil jusqu’à la remise des cendres. Il conduit le four de crémation en étant responsable des dimensions techniques de l’opération mais aussi éthique.

L’opérateur peut avoir à remettre l’urne à la famille et à disperser les cendres dans l’espace cinéraire.

LE PROFIL

Le métier d’opérateur de crémation nécessite de bonnes qualités techniques et

relationnelles. Un bon équilibre psychologique est nécessaire

LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

– Accueil des opérateurs funéraires et des familles

– Mise en oeuvre et contrôle de l’opération de crémation, conduite du four

– Traitement et recueil des cendres

– Gestion administrative des opérations

– Entretien et maintenance des équipements

– Eventuellement animation de la cérémonie, dispersion des cendres, inhumation ou dépôt de l’urne.

LES CONNAISSANCES REQUISES

– Capacité professionnelle

Etant amené à recevoir des familles, l’opérateur de crémation doit avoir suivi une formation obligatoire définie par le décret N°95-653 du 9 mai 1955.

Cette formation de 40 heures est à réaliser dans les 6 mois à compter du début de l’exercice dans la fonction.

– Domaines abordés dans la formation réglementaire actuelle

Législation et réglementation funéraires ; Hygiènes et sécurités ; Psychologie et sociologie du deuil, Protocole des obsèques, Pratique et symbolique des différents rites funéraires dont la crémation

– Autres connaissances nécessaires

Principes et techniques de fonctionnement d’un four, principe de la combustion, technique de gestion des rejets, réglementation de sur le traitement des pièces anatomiques, Techniques et outils de maintenance des fours de crémation.

LES SAVOIR-FAIRE SPÉCIFIQUES

– Programmer les crémations : adapter les programmes de crémation en fonction du cercueil.

– Conduire un four : mettre en cycle l’installation, régler les équipements, diagnostiquer une panne, réparer les pannes ou dysfonctionnements simples de premier niveau.

– Manipuler des cercueils et des urnes avec tact

– Communiquer : renseigner les usagers, opérateurs et familles sur le déroulement de la crémation, traiter de situations difficiles et parfois conflictuelles avec la famille ou l’assistance.

– Rédiger des documents : renseigner les comptes-rendus de crémation, expliquer et rédiger un rapport d’incident.

LES CONDITIONS PARTICULIÈRES D’EXERCICE

L’opérateur doit respecter des règles de sécurité très strictes. La répétition

quotidienne de cette opération technique ne doit pas occulter le caractère unique de chaque crémation.

Un bon équilibre psychologique est donc nécessaire pour accompagner les familles en deuil.

La charte Alliance FUNÉRAIRE

Tout adhérent d’Alliance FUNÉRAIRE s’engage à respecter les principes suivants :

Vis à vis des autres adhérents :

SOLIDARITE – S’aider les uns les autres,

CONVIVIALITE – Se comporter de façon positive.

Vis à vis des familles :

DISPONIBILITE – Etre présent à tous moments et en tous lieux,

ECOUTE – Etre attentif à toutes les questions même implicites,

QUALITE – Rechercher le meilleur rapport qualité/prix.

Le code de déontologie

  1. Les entreprises funéraires adhérentes à la CPFM s’engagent à respecter à la lettre le code de déontologie qui suit :
  2. Le professionnel du funéraire est au service des familles. Il doit apporter tous ses soins à leur donner satisfaction en respectant totalement leurs croyances et leur liberté.
  3. Participant à un service public, il doit respecter la lettre et l’esprit de l’ensemble des lois et règlements établis pour en garantir la dignité et le bon ordre.
  4.  Il est soumis au secret professionnel et doit se garder soigneusement de toute ingérence dans les questions d’ordre familial dont il peut avoir à connaître dans l’exercice de sa profession, ainsi que toute indiscrétion.
  5. L’activité des services funéraires est exercée en toute liberté, dans le cadre des lois, règlements et contrats qui l’organisent. Dès lors, les entrepreneurs doivent s’abstenir de tout comportement de nature à fausser ou entraver le libre jeu de la concurrence.
  6. L’entrepreneur s’interdit de peser sur le choix des familles, directement ou par intermédiaire. Il les conseille avec discernement, en favorisant l’exercice réel de leur liberté de choix par la présentation d’une gamme étendue de produits et de services de qualité.
  7. Il doit tenir ses tarifs à la disposition du public. Toutes ses interventions doivent faire l’objet d’un devis préalable et précis et d’une facture sincère et véridique.
  8. Il veille à ce que les services et fournitures convenus soient assurés avec rigueur. L’organisation et le déroulement du cérémonial doivent donner aux obsèques le caractère requis par la famille ou les circonstances.
  9. Il exige de ses agents tenue, correction, discrétion et probité. Il leur assure, à cet effet, la formation nécessaire dans le cadre des lois existantes.
  10.  Son action auprès du public, par l’intermédiaire des médias, doit être menée avec tact et mesure.
  11. Il établit et entretient avec ses confrères des rapports réciproques empreints de correction et de loyauté.

Le réseau Alliance FUNÉRAIRE

Alliance FUNÉRAIRE est un groupement d’entrepreneurs indépendants.

Les entreprises du groupe sont localisées sur l’ensemble de la région : Ile de France et l’Oise. Pour trouver les coordonnées d’une agence, sélectionnez votre département et consultez la liste des agences.

page1image52207296page1image52206528page1image52206336page1image52206144page1image66991104

Nos Partenaires

Letransportfuneraire.com

Effa-formation.com

Funerairemagazine.com

Insee.fr

Salon-funeraire.com

page1image52198784page1image52197632

 

page1image52184192page1image67015344page1image52193600page1image52195712page1image67015552page1image52196096page1image52198592page1image52196288page1image67015968

FuSeMBA

page1image67018256page1image67019712

Metiersdufuneraire.fr

page1image67014304page1image67019504

Resonance-mag.com

page1image67041504page1image67041088

 

page2image52119808page2image66855664page2image66855872page2image66856080